Délicieux Cancer
Direction artistique - photographie - set design

Deux mois après le confinement les inégalités creusées par la crise sanitaire se dessinent. Le plastique à usage unique revient en force, des mouvement sociaux se font entendre une fois de plus et la pollution recouvre de nouveau nos ciels citadins.

Pour sauver les entreprises agricoles, ébranlées par des prix ou des débouchés insuffisants, et faire face aux risques de pénurie, l’abrogation et le report des lois écologiques dans l’agroalimentaire deviennent monnaie courante. Par peur de ne pas vendre face à la concurrence internationale tirant les prix vers le bas, les agriculteurs français sont contraint d'abandonner leurs récoltes. Au contraire, en grande surface, les prix des produits de premières nécessités ont grimpé en flèche.
Des millions de personnes se retrouvent du jour au lendemain sans emploi, passant sous le seuil de pauvreté. Ne pouvant plus acheter des produits frais, elles se tournent de nouveau vers les délices produits par l'agroalimentaire. Les OGMs, les additifs et autres petits miracles de nos industriels font leur grand retour dans les assiettes des foyers précaires.

Vous reprendrez bien un peu de délicieux cancer ?


Photographie : Germain GILBERT
Set design : Sabine Silvestre.



9h23, Petit-déjeuner

- Haricots blancs cuits au four, sauce tomates assaisonnée à l‘E1404.
- Saucisses façon cocktail, morceaux de porc fumés, émulsionnés au E250, arômes artificiels et graisses saturées.
- Pain de mie toasté, farine de blé, seigle, orge, sarrasin, avoine et Riz. Croustillant aux notes de E471, E282 et E300.
- Chocolat au lait servi froid, parfumé au E407.
- Concentré de jus de fruit, pressé plusieurs mois en amont, sucre ajouté.








12h42, déjeuner
Entrée
- Marinade de Sardines issues de la surpêche et son huile d’olive citronné, E14XX.
- Tomate sous toutes ses formes, concentrée, coulis, laquée d’une extraction de E330 et E1404.
- Orangeade, mosaïque d’agrumes, E211 et E202.
Plat
- Cassoulet façon “terroir” et ses 4 viandes, surmonté de ses haricots blanc, E250, E451, E407, E407a, et arômes artificiels. E1404, E509, E412 et E415.
- Pois chiche cuit au E223.
- Boisson rafraîchissante au Cola, E338 et E150d.
Dessert
Crème chocolatée façon “Mont Blanc”, succession de E1404 et E415.
Fruits rouges glacés, assaisonnés aux pesticides, récoltés à plusieurs milliers de kilomètres.







16h12, Goûter 
- Composition de fruits exotiques et fruits hors saison sur fond de E330.
- Lait aux notes de fraise et sucre ajouté, servi froid.








20h07, Dîner
Entrée
- Pain de mie, cuisson lente aux E471, E282 et E300, moelleux et fondant, surmonté de ses miettes de thon à la tomate, légèreté de E412 et E150d.
- Assemblage de petits pois et carottes cueillies plusieurs années en arrière et sucre ajouté.
- Potage de potiron, légèreté de E14xx.
- Eau tonique gazeuse aux zestes de E950, E955, E330 et arômes artificiels.

Plat
- Choucroute garnie, glacée de son bouillon au E300 et E450, revisitée au E451 et E250.
- Raviolis aux boeufs, jus réduit de E41xx et E300, sauce tomates, condiment E14xx et E330.
- Pain de mie, cuisson lente aux E471, E282 et E300.
Dessert
- Retour en enfance autour de ce sorbet tropical parfumé aux E461, E415 et E160B.








2h55, Repas de nuit

- Nouilles façon japonaise, arômes de légumes déshydratés, marinées à l’E451i, E466, E551 et E627, parfumées aux arômes artificiels, surmontées de E501, E500 et E631.

- Sauce “Saveurs” de protéines de blé, jus corsé de E621 et E631.
Back to Top